Mon parcours

Moi c'est Emmanuelle, j'habite Toulouse et j'ai 2 garçons.

J'ai eu un 1er déclic à la naissance de mon ainé (évidemment !) et je me suis investie dans l'éducation/communication bienveillante et le parentage proximal. Je l'ai allaité longtemps, moi et son papa l'avons beaucoup porté (écharpe ou porte-bébé) et nous avons fait du co-dodo très régulièrement.

J'ai eu un 2ème déclic peu après la naissance de mon 2ème, celui de ma "mission" de vie, celle d'accompagner/de guider les parents/futurs parents vers cette nouvelle parentalité car évidemment mon 2ème m'a mené encore plus loin dans cette réflexion de vie, sur moi et la parentalité en étant complètement différent de son grand frère ;)

Depuis plusieurs années je dévore les livres d'éducation bienveillante, de Catherine Guéguen à Isabelle Filiozat en passant par Gordon et Faber-Mazlish mais également les livres de développement personnel/spirituel.

C'est une sorte de contrat moral que j'ai passé avec mes enfants à leur naissance, les écouter, les comprendre, les guider du mieux que je pouvais pour en faire des adultes bien dans leurs baskets. Mon empathie très exacerbée est devenue un atout, je me mets très facilement à leur place, ça aide à désamorcer certains conflits !

J'aimerais à mon tour vous transmettre quelques clés pour une relation plus épanouie, plus sereine avec vos enfants.

Ma vocation

Le rôle de parents, c'est vraiment un des plus difficile, celui sur lequel on sera jugé toute notre vie, par nous-même et par la société.

Pour le rendre moins lourd à porter la 1ère des choses est de prendre du recul. Prendre du recul vis à vis de notre propre éducation et vis à vis de la société. Il faut se reconnecter au moi profond et surtout à notre enfant. C'est lui qui vous soufflera la piste à suivre. Il vous faudra la jalonner d'un cadre sécurisant et de règles souples. C'est là toute la difficulté de la bienveillance qui est à l'opposé de l’éducation classique.

La bienveillance repose sur un contrat d'une relation gagnant-gagnant et de relations horizontales. Pas de dominant / dominé, pas d’obéissance à réclamer, pas de punitions, pas de récompenses : une auto-responsabilisation de l'enfant.

Il vous faudra sortir des vieux schémas ancrés et oser se remettre en question, sans cesse, pour avancer vers le meilleur de nous. Pour nous et le futur, des enfants épanouis feront de ce monde un monde meilleur.

La bienveillance n'est pas du laxisme et vous verrez très vite la différence, il faut apprendre à poser ses limites.

Je suis la pour vous guider à traverser tout ça, pour vous donner des solutions, des pistes, du concret.

Vous êtes prêts? Je vous attends !

Mon expérience
Formations communication bienveillante par "L'atelier des parents" :

Mai 2017 : Adolescence Module 1

Juin 2017 : Petite enfance

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now